JPM03 Loiret N°2

moteur, bâti , réchauffe carbu ,
réservoir , hélice , capots ,

Hélice
Merci à Serge Pennec Et Didier Davenne pour leurs conseils et documents qui vont me permettre de me lancer dans la réalisation de l'hélice

En fonction des performances prévues, j'ai choisi une hélice de 1.70 m de diamètre et 1.325 m de pas. Ceci devrait permettre d'obtenir un taux de montée correct

Ceci permet de calculer les calages le long de la pale

Dessin du bloc 7.5 cm de haut
placer le bord d'attaque en fonction du sens de rotation

Calage pale à l'extrémité
définissant les distances BF et BA à reporter sur les chants du bloc

Calage à 75%, le dos du profil reste tangent au dessus du bloc
le Clark Y est redessiné avec une épaisseur plus importante à l'aide d'un logiciel pour modélistes, mais il faut modifier la cambrure pour garder l'intrados plat !

Calage à mi-pale
plus près du moyeu, on ne peut plus tracer, le bord de fuite sort du bloc

Calage à 25%, ça va donner quelque chose de ce genre. Cette partie de l'hélice entre le moyeu et 25% est moins importante.

Collage des huit planches de pin d'orégon serrées entre 2 échelles alu bien droites

900 g de colle Sader 1150 ont été utilisées

Merci Georges pour la découpe du bloc.
Là, les outils du bricoleur de base ne suffisent plus !

Et voilà l'hélice détourée. Yapuka tracer !

Tracé du bord de fuite

On commence par l'extrados
Découpe verticales à la scie électrique, ça va vite, en protégeant les parties à conserver avec une lame d'acier.

Puis petite scéance de ciseaux à bois et de râpe.
On s'arrête pour aujourd'hui à la nervure N°10 là où le profil sort du bloc.

Et là ça se complique sérieusement
On garde une pente aussi proche de celle des calculs (avec un angle un peu diminué pour compenser l'augmentation d'épaisseur de la pale)

Comme dit Didier, il est alors facile de coller un petit bloc au bord de fuite pour gagner 3 coupes complètes.
Ensuite on se trouve si proche du centre que ce n'est plus nécessaire

La mesure des lignes des joints de planches donne une référence simple pour la mise en forme de la seconde pale.

Yapuka dégrossir l'extrados.
Pour une pale ça va tout seul. Pour l'autre, à contre fil du bois, il faut multiplier les coups de scie et faire très attention avec le ciseau à bois !

Dégrossi d'extrados à la plane (pas simple à utiliser... vive la râpe).

contrôle avec les gabarits papier

On passe à la seconde pale. Forme contrôlé également avec un peigne pas facile à utiliser.

mesure des épaisseurs sur les lignes 33% et 66% de corde

Et contrôle avec un compas d'épaisseur.

Perçage des trous de fixation.

et du centrage.

Je vous laisse imaginer la photo !

En parallèle à la finition des pales, un contrôle constant de l'équilibrage est réalisé.

dernière photo de l'extrados avant stratif.

La même pour l'intrados

Après un petit coup de fil à Serge, une bonne nuit et une dose de béta-bloquant... on peut y aller !
Sur toute l'envergure pose d'un unidirectionnel carbone de 290 g, pas facile au moyeu mais ça passe.

Dans la foulée un bibiais carbone de 200g va rigidifier l'hélice en torsion, c'est indispensable.

Par défiition à 45°, le bibiais s'enroule sans problème autour du bord d'attaque.

On s'applique au bord de fuite. Le tissus est coupé 1 cm derrière le bord de fuite.

On termine par un classique sergé 200 g qui pourra être poncé lors de la finition.

Un dernier coup de rouleau bien droit sur la BF, et ...

Fin de chantier, on laisse sêcher !

Après un dégrossi au papier de verre c'est le tour de l'enduit époxy

Equilibrage
sur un axe de 8 mm

5 g de plomb en bout de pale
et il faudra refaire après peinture

Plateau d'hélice avec ses canons

Percer les têtes de boulon CHC
technique proposée par Michel
dans un fer plat de 10mm, percer au diamètre de la tête, puis verticalement sur 1 cm à 1.5 mm ce qui donne un bon guide pour le foret

Percer assez près de l'extrémité de la tête 3 mm maxi, et comme dit Michel baigner dans l'huile.
A mon avis, ne pas essayer de faire les 2 trous en 1 coup mais retourner la vis, le fil passera toujours même avec un tout petit décalage.

Et voilà le travail
Dès que ça ne perce plus très bien, on s'en aperçoit tout de suite, c'est stop obligatoire sinon le foret casse et c'est toujours au ras du fer plat ... impossible dans 80% des cas de le virer... il faut donc se retaper l'outil.

Plan de serrage

Avec une clé dynamométrique, en trois fois 12, 16, 18 Nm

Le réglage du tracking vérifie que le voile de l'hélice est acceptable
6 mm maxi en jouant sur la serrage des boulons 20 à 24 Nm maxi.

Merci Michel pour le schéma de pose de fil frein.

Et voilà l'hélice en place.